Société d'Histoire de l'Eglise d'Alsace
Ressources documentaires

En 2015, la ville et les habitants de Molsheim ont tenu à commémorer solennellement le 400ème anniversaire de la pose de la première pierre de l'ancienne église des Jésuites de Molsheim et actuelle église paroissiale Saint-Georges. Ce fut l'occasion de redécouvrir la place éminente qu'avait tenu cette ville épiscopale du diocèse de Strasbourg dans les événements de la Contre-Réforme catholique en Alsace.

Certes, avec l'avènement de la république luthérienne de Strasbourg, les évêques choisirent de résider à Saverne, mais c'est sous l'impulsion d'une nouvelle famille religieuse qu'ils installèrent d'abord à Molsheim, les Jésuites, que fut insufflé, en Alsace, l'esprit du Concile de Trente. De la fin du XVIème siècle à l'annexion de Strasbourg au royaume de France en 1681, Molsheim fut un grand centre intellectuel et religieux autour notamment de trois grandes institutions tenues par les Jésuites : un collège (érigé par le pape et l'empereur en université en 1617), un pensionnat pour les étudiants pauvres (accueillis gratuitement), et un institut de formation pour les prêtres (un futur séminaire).

Dans le cadre de ces commémorations, le chanoine Bernard XIBAUT, chancelier de l'Archevêché de Strasbourg et président de la Société d'Histoire de l'Eglise en Alsace, nous partage ici le texte de sa conférence :

Bernard XIBAUT - Molsheim, cœur du diocèse de Strasbourg pendant la Contre-Réforme catholique - XVIIème siècle